Epaisseur minimale de la couche d’ozone: le soleil pourrait « faire mal » au printemps

La couche d’ozone est sur le point d’atteindre une épaisseur minimale record en Arctique, ce qui pourrait avoir des conséquences en Belgique si les masses d’air se déplacent vers le sud. Une hausse de l’intensité des rayons UV est possible et il faudra donc particulièrement bien s’en protéger au printemps.

Selon les résultats des mesures réalisées par plus de trente stations météorologiques, « la moitié de l’ozone qui était présent au-dessus de l’Arctique a été détruit au cours des dernières semaines » à cause de températures exceptionnellement basses à environ 20 km d’altitude. « Pour l’instant, la zone concernée par la perte d’ozone reste limitée à l’Arctique« , a précisé l’IRM. « Ces masses d’air peuvent toutefois se déplacer vers le sud et atteindre notre pays.« 

 

source : rtlinfo.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :