Plus que 6 jours et 5 nuits ! calendrier maya fini le 28 octobre 2011

Enfin, nous voilà presque arrivé au terme de notre long calvaire. Bientôt cesseront nos éternels gémissements sur le voisin qui gueule, Kadhafi qui opprime son bon peuple, les centrales nucléaires qui nous font bronzer, Ouattara et Gbagbo qui s’égorgent en toute intégrité physique, l’empire de la city et de Wallstreat qui nous sucent le sang, Israël qui squatte la Palestine à cause d’un lointain prophète autochtone dont ils n’ont toujours pas digéré la venue, Bernard Henry Lévi qui se prend pour le nouveau messie débraillé, Monsanto et ses poisons de pesticides et d’OGM, les laboratoires pharmaceutiques et leurs poisons de pilules et de vaccins, la reine d’Angleterre et ses épouvantables chapeaux, les hordes de migrants qui volent le travail des bon français, notre sarcome de Kaposi qui lance la chasse française pour reprendre les puis de pétrole, notre maitresse qui décidément a des goûts de luxe et s’échine à faire fondre notre bas de laine sur les plages de l’île Maurice…


Donc, rassurons-nous, toutes ces litanies d’angoisses et de malheurs quotidiens vont enfin prendre fin. Il était temps, nous avons failli faire une over dose ! La bonne nouvelle c’est donc qu’il ne nous reste plus que 6 jours et 5 nuits à « tirer ». La mauvaise nouvelle c’est qu’il s’agit de 6 jours et de 5 nuits du calendrier Maya et que chaque jour et chaque nuit correspondent à 18 jours de notre calendrier grégorien. Donc encore un peu de patience !

Contrairement à ce que l’on nous rabâche en boucle à propos du 21 décembre 2012, la fin de tous les 7ième jours des neuf cycles emboités qui composent notre temps est précisément et astronomiquement datée au 28 octobre 2011. Le début de la dernière onde était daté du 9 mars 2011 et l’éruption solaire de la veille, le 8 mars, dont le champ magnétique a atteint notre vaisseau Terre le 11 mars (séisme, tsunami et cataclysme nucléaire), a donné un sens énergétique et métaphorique précis au mouvement de la dernière onde.

Je n’ai bien entendu aucune consigne à donner à chacun mais je suggère, pour terminer en beauté, que nous mettions de côté nos sarcasmes habituels, nos guéguerres quotidiennes, nos préparatifs pour la retraite, nos accumulations de pouvoir et de capitaux ou nos certitudes matérialistes pour donner du sens et de la passion à nos vies, maintenant.

Que se passerait-il donc si nous tentions, dans un revirement improbable, d’expérimenter l’amour comme valeur refuge. L’amour de la rosée pour l’herbe tendre, l’amour de nos yeux pour le bleu du ciel, l’amour du singe pour la banane, l’amour de la vague pour la plage. Que croyons nous qu’il adviendrait si les 700 000 milliards de dollars de nos boursicotages virtuelles étaient partagés entre tous ? En fait cela ferait approximativement 233 000 dollars par tête de terrien, de quoi tenir jusqu’à la fin octobre sans trop se priver.

Utopie, utopie quand tu nous tiens par la barbichette !

Mais ne rêvons pas trop fort car déjà j’entends les bien penseurs et les rigides du cervelet m’asséner leurs poncifs éculés sur le réalisme de la lutte des classes, la nécessité de détruire pour créer et sans oublier l’habituelle avalanche d’insultes relatives aux inepties des fadaises Maya.

Guerre ou paix, amour ou haine, il nous faudra tout de même faire un choix clair et s’y tenir comme à un gouvernail dans la tempête qui vient. En particulier, dans chacun des huit cycles qui ont précédés la neuvième et dernière onde, la cinquième nuit de chaque cycle a toujours vu la matérialisation des mutations les plus brutales. Un Homme averti en vaut deux et avec internet beaucoup plus ! (Lao-Tseu)

Erik Gruchet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :