Le frelon asiatique poursuit son invasion en France et menace l’Europe !

INVASION – La prolifération du frelon asiatique, apparu en France en 2004, se poursuit sur le territoire, et menace désormais l’Europe…

Mais qui arrêtera Vespa velutina? A priori, rien ni personne. De récents travaux de l’entomologiste du Muséum national d’Histoire naturelle Claire Villemant laissent même supposer une invasion du frelon asiatique, apparu en France en 2004, dans toute l’Europe, ou presque. «La plupart des pays d’Europe ont un risque non négligeable de voir Vespa velutina s’y acclimater, avec une probabilité plus forte le long des côtes atlantiques, depuis le nord du Portugal à l’Irlande, l’Angleterre et les Pays-Bas, et de l’Italie du nord vers le sud. D’autres régions sont plus faiblement menacées, le sud de la Scandinavie, l’Ouest de la Russie, la Géorgie et la Mer noire à l’est.»

Comment le Muséum a-t-il pu arriver à ces conclusions? «Nous avons comparé sa ligne d’invasion actuelle, avec les zones où il s’est développé en Asie, et nous sommes arrivés à la conclusion que, chez nous, il s’acclimate mieux dans les régions où les étés sont plutôt humides.» Ainsi, si le frelon asiatique peut proliférer en Espagne, seul pays d’Europe où il a été aperçu en dehors de la France, «il ne colonisera certainement pas l’Espagne au centre.»

Recensé dans 39 départements en 2010

Claire Villemant dit par ailleurs surveiller avec intérêt l’épisode de sécheresse qui frappe actuellement la France. «Il sera intéressant de voir dans quelle mesure cette sécheresse ne va pas ralentir la progression du frelon en France. Mais cela on ne le saura qu’en septembre, pour l’instant il est trop tôt.»

La scientifique parle bien d’éventuel «ralentissement de la prolifération», en aucun cas d’arrêt. Car la vitesse avec laquelle il s’est répandu en France depuis 2004, laisse supposer qu’il continuera son extension. En 2010 il a été recensé dans 39 départements, dont un grand nombre dans le Sud-Ouest, et l’invasion progressait vers le nord et l’est.

Le frelon asiatique aurait été importé accidentellement par un horticulteur du Lot-et-Garonne. Un ou plusieurs nids devaient se nicher dans une série de poteries chinoises en provenance de la région de Shangaï..

L’insecte, de relative petite taille et avec les pattes jaunes, est réputé s’attaquer aux ruches. Sa croissance en France est donc très inquiétante pour la filière apicole. «Cela dit nous n’avons pour l’instant pas de chiffre précis pour affirmer qu’il s’attaque de manière systématique aux ruches. Donc il est difficile de mesurer son impact réel pour l’instant. On peut toutefois supposer que les petits apiculteurs sont davantage exposés à ce danger.» Son nid, rond ou ovale, atteint souvent à la fin de l’été plus de 50 cm de diamètre (80 cm pour les plus gros), et il est généralement situé très haut dans les arbres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :