Univers parallèles : les scientifiques s’y intéressent

Y at-il un autre « vous » qui lit cet article à ce moment précis dans un univers parallèle ?

Les mondes parallèles n’existent pas seulement dans la science-fiction. Selon une étude menée par des chercheurs australiens et américains publiée le 23 octobre dernier dans le Physical Review X, d’autres mondes parallèles au nôtre existent. Cette théorie permettrait d’expliquer bon nombre de phénomènes mystérieux.

La théorie des univers parallèles ou multiples fut introduite par le physicien américain Hugh Everett en 1957.Dès 1957, » Hugh Everett expliquait que l’univers comportait tous les états définis par la mécanique quantique, et que c’était l’observateur qui n’en percevait qu’une possibilité. Pour simplifier, le fait d’interagir avec la réalité lui faisait « choisir » une voie, sans que les autres ne cessent d’exister simultanément. » Ou encore, notre univers n’est qu’une infime possibilité parmi d’autres, infinies. (voir l’expérience du chat de Shroedinger ou paradoxe EP)

L’équipe australienne et américaine qui a publié ses travaux en octobre dernier est en fait allée plus loin en affirmant que ces mondes parallèles interagissaient et ne se contentaient pas d’exister indépendamment les uns des autres.

Selon d’autres auteurs il exiterait non pas un mais des univers parallèles.
Dr Brian Greene , auteur de « la réalité cachée : Univers Parallèles et les lois profondes du Cosmos » , estime que cette bizarrerie de la nature capricieuse peut exister ; et il a examiné ses possibilités étonnantes dans une interview télévisée de 3 minutes sur une chaîne tv US.
Un nombre croissant de cosmologistes sont aujourd’hui d’accord avec Greene pour dire que nous sommes l’un des nombreux univers et au moins un de ces autres mondes se trouve être très « proche » du nôtre, peut-être seulement un millimètre . Nous ne pouvons pas voir ce monde , car il existe dans un espace clos différent des quatre dimensions de notre réalité quotidienne .

Max Tegmark MIT croit ce modèle de « multivers » ou nombreux univers est fondée sur la physique moderne et finira par être vérifiable , prédictif et irréfutable .

» Ce ne est pas de science-fiction , » dit-il, c’est de la » vraie science. »

Avec les nouvelles avancées de la recherche au CERN (Large Hadron Collider) , les scientifiques parlent de plus en plus d’une » nouvelle physique » à l’horizon , qui promet d’aider les chercheurs à mieux comprendre des inconnues sur notre univers . Cette nouvelle approche consiste à développer une meilleure compréhension de l’énergie sombre , une force mystérieuse auquel certains chercheurs attribueraient la théorie selon laquelle un univers jumeaux s’y cacherait.

Des événements étranges ont été observés par les cosmologistes tels que la galaxie d’Andromède , 2,2 millions d’années-lumière qui s’accélère loin vers la Voie Lactée à 200.000 mph. Ce phénomène est logique si la force de gravité issu d’un univers invisible tiraient les deux galaxies ensemble.

Des chercheurs du télescope spatial WMAP ont récemment découvert une force 10 000 fois plus grande que la Voie Lactée, qui offre des preuves importantes qui permettraient d’affirmer qu’un univers parallèle peut être dans la région.

Dans une autre tentative pour rechercher des mondes parallèles , la NASA a installé le spectromètre magnétique Alpha -2 à l’ISS pour enregistrer des données qui peuvent prouver l’existence d’autres univers , dont certains pourraient même être faites de l’anti-matière . Démêler ce mystère cosmique a suscité l’intérêt dans le monde entier . Le projet attire le soutien de la plupart des pays de l’UE ; ainsi que Taiwan , la Chine , la Russie et les États-Unis

Pourrions-nous jamais visiter un autre univers? Dans une interview récente dans le reportage « Riddles of the Universe, » (énigmes de l’ Univers) , le cosmologiste Clifford Johnson de l’USC a dit qu’il pensait qu’on pouvait discuter de cela dans le contexte de la fiction (voir la série Fringe de FOX TV), mais que ce est aussi quelque chose que les scientifiques peuvent envisager. Certains suggèrent que les choses que nous sommes faits – la matière et les forces de notre gravité et le magnétisme – sont les éléments qui nous rattachent à cet univers.

Ils ne nous permettent pas de laisser de côté nos quatre dimensions sans se déplacer d’avant en arrière , de haut en bas , de gauche à droite ; et dans le sens (unique ndt) du temps. Un autre univers peut exister à proximité, mais pour l’observer ou communiquer avec lui ; nous devons d’abord comprendre ses différentes dimensions . Nous pourrions alors l’envisager comme une nouvelle contrée à explorer.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/971/20368712/files/2014/12/img_0055-0.jpg

Publicités
Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :